mardi 3 juillet 2018

Joyeux anniversaire au VRAI et UNIQUE super héros de tous les temps !!!

Le 3 juillet 1978, en pleines vacances, pour ne pas choquer, les premiers épisodes d'une série qui me suivra jusqu'à aujourd'hui sont diffusés sur une chaîne de télévision Française.
Goldorak et le bel Actarus
faisaient leur première apparition en France.
La série est diffusée 2 ans plus tôt au Japon, le 4 octobre 1976.
Joyeux anniversaire "Français" à ce super héros unique !!!
"Pas la peine de vouloir me l'offrir, je l'ai déjà..."

lundi 2 juillet 2018

Une fois n'est pas coutume...

La Gay Pride de Paris 2018 s'est à peu prêt bien passée...

Je vais juste parler des conséquences sur mon corps de 9 h 00 de marche sous 31°, en grande tenue...

Une belle ampoule : Voici le prix à payer avec mes 30 centimètres de plateforme...


Un coup de soleil ridicule : Voila ce que c'est d'avoir une robe ouverte dans le dos. Par chance, il n'y a pas les traces des lacets.


Une belle ecchymose au genou : Ça, c'est quand on veut se mettre à genou devant Naeco et qu'on oublie qu'on est perché sur 30 cm... Ces 30 derniers centimètres se finissent en chute sur le genou...

Les "jolies" photos arriveront plus tard dans la semaine...

dimanche 17 juin 2018

Immersion en pleine F.I.V.

Jeudi, sur une idée lumineuse de Maya, je me suis retrouvé plongé dans un monde totalement inconnu pour la plupart des hommes :
"Le monde de la F.I.V. Nat".

Non, je n'ai rien fait, j'ai juste assisté à une pièce de théâtre à la Reine Blanche :
"Tout va bien se passer"
avec Coralie Emilion 
 
J'ai la chance d'avoir rencontré Emilie pendant les semaines chamaniques de Bladey chez mon meilleur ami, Sidarta et c'est la première fois que je la vois sur scène. Je n'ai pas été déçu.
Se retrouver face à la détresse d'une femme en pleine F.I.V. Nat(*) vous confronte à un monde totalement inconnu, d'une incroyable violence, d'une effroyable brutalité. Mais Coralie arrive à nous faire rire, un peu, juste ce qu'il faut pour ne pas nous assommer avec ce monde médical qui se déshumanise de plus en plus et qui respecte de moins en moins le corps des femmes.

Je ne vais pas spolier la pièce mais douche présente sur scène a un rôle fondamental et beau.

Merci Coralie pour ce délicieux moment médicalement difficile et humainement fort.

(*) : F.I.V. Nat : En tant qu'"homme de base", j'ai dû poser, j'ai été obligé de poser la question à Coralie sur la signification exacte de cet acronyme : "Fédération In Vitro Naturelle"... qui n'a rien de naturelle mais ressemble plutôt à une boucherie...

mercredi 13 juin 2018

90 ans, quelle belle fête...

Il existe dans la vie des moments hors du temps qui ont l'art de vous replonger dans votre passé et de vous propulser vers l'avenir.
Ce week-end, je suis allé fêter les 90 ans de La Montjoie, association sportive et culturelle de Monts sur Guesnes (86). Depuis 1928, cette association fait énormément pour ce petit village de moins de 1 000 âmes aujourd'hui.
"Toutes les personnes sur cette photo ont oeuvré d'une manière ou d'une autre pour la Montjoie.
Jeanine, la personne la plus âgée du groupe avait 1 an à la création de la Montjoie."
De 1979 à 1991, j'étais licencié de l'équipe de Basket et comme dans tous ces petits villages, une génération de joueurs joue ensemble pendant des années. Et ces joueurs sont aujourd'hui des amis très importants pour moi.
 Ces deux photos ont 30 ans d'écart. Alors, évidemment, le temps a fait son œuvre mais quelles joies, quelles émotions, quels bonheurs de retrouver 30 ans plus tard l'équipe d'Excellence Région sur un terrain, le plus haut niveau jamais atteint par la Montjoie, à re-jouer ensemble, avec nos douleurs et nos crampes dues à notre très jeune âge.
Ils avaient tellement bien fait les choses, Frédéric et toute sont équipe, qu'un petit musée avait été installé et j'y ai retrouvé ma licence, mon maillot ainsi qu'une feuille de match où nous avions gagné contre Pouzioux La Jarrie.
 
Un événement comme celui-là se devait d'être relayé dans La Nouvelle République avec un bel article. Nous n'avons pas tous les jours 90 ans...

  
Il y a une seule chose qui m'a manquée dans tout ça :

"Une bonne soirée Tequila Paf à La Couleuvrine" après le match... En 1989, c'était avant le match. Oui, je peux le dire aujourd'hui, nous étions tous dopés à la Tequila Paf...

Mais :

Quel merveilleux week-end !!!
Quelle merveilleuse fête !!!
Quelles merveilleuses rencontres après toutes ces années, trop d'années !!!

Quelles merveilleuses sensations de se retrouver sur le terrain avec notre équipe de 1989 !!!

Bravo les gars pour ce travail de fou et d'une immense qualité.
Ces belles émotions vont rester longtemps présentes dans ma tête.

Je finirais quand même par un petit coup de gueule (il n'y a pas de raison que cela change avec l'âge...).

Il y a quand même un petit détail qui me gêne dans tout ça : "Mais où étaient donc les élus de Monts ?!?! Ils avaient "poney aquatique" ? Ce n'est pas tous les jours qu'un évènement comme celui-ci a lieu !!! La Montjoie est fédératrice, constructive, émancipatrice. Alors pourquoi personne ?!?! Après les déboires qu'à connus cette salle, après ces événements "people" ayant eut lieu dans cette salle de sport, le minimum aurait été que le Maire soit là... Cette absence est choquante et un très mauvais signe envoyé à tout ceux qui se sont battus, se battent pour que la Montjoie existe depuis 90 ans..."
 
Les gars (les présents) continuez de vous battre !!! Vous le faites bien et peu importe si l'élite ne le voit pas, nous, nous l'avons vu, vécu !!!

Merci Frédéric, Yann, François, Philippe, Olivier, Laurent, Vincent, Laurence(s), Thierry,  Hervé, Nini, Arnault, Clémentine, Jeanine, Martine et tous ceux que j'ai oubliés, qui me pardonneront.

mardi 12 juin 2018

Lorsque deux mondes se rencontrent...

Lorsque deux mondes totalement improbables se rencontrent, le résultat est simplement sublime...

En hommage à Yvette Horner décédée le 11 juin 2018

YVETTE HORNER et BOY GEORGES
"Summertime"
1994
Yvette Horner
1922-2018

samedi 9 juin 2018

Et les fondamentaux bordel !!!

Un homophobe m'a crié :
"Vas te faire enculer !!!"
Je lui ai répondu :
"Et les préliminaires alors ?!?!"
Il est resté con...

mercredi 6 juin 2018

Excentricité et Surréalisme : Le duo parfait !!!

Bon, ce soir, je suis allé voir Dieu...pardon, Dali !!!

Ceux qui me connaissent savent combien je suis un grand fan, quasi hystérique, de ce génie total...

Le spectacle ne dure que 80 minutes et, très honnêtement, ce fut les 80 minutes les plus surréalistes de ma vie !!! Avec la visite de son musée à Figeras bien évidemment...

Les rires des gens autour de moi devant ce génie était un régal...

Je crois que le pire moment du spectacle (construit en forme de dialogue entre Dali et un biographe/journaliste) est ce moment terrible où l'interlocuteur annonce qu'il va poser LA dernière question... Ô non !!! Pas tout de suite ! Encore !!!
Dali c'est l'art subtil de choisir les mots les plus longs du dictionnaire, de les juxtaposer pour obtenir un sens Dalinien... Sans oublier les énumérations d'adjectifs subtiles et d'adverbes tout aussi excentriques... le tout saupoudré de quelques termes psy, dans le but assumé - il faut le reconnaître - de développer un culte de la personnalité à l'extrême, de flatter son ego démesuré... Bref, Dali fait du Dali !

Son un ego démesuré, son égocentrisme paroxysmique, sa supériorité aux autres incomprise, c'est Dali, juste Dali... Et c'est aussi çà le surréalisme !!!
 
C'est un génie qui a poussé son personnage à l'extrême car en représentation toute sa vie, son travail sur ce personnage est une prouesse inégalée et inégalable en durée et en qualité.
Dali est unique !
Dali restera unique !
Il n'y a que Dali pour faire du Dali !!!
Félicitation aux deux comédiens  Christophe Gauzeran, le biographe/journalise qui assure la mise en scène et surtout Philippe Kieffer qui campe un Dali plus vrai que nature, même voix, mêmes intonations, mêmes excentricité gestuelle. 

Alors, si comme moi, vous aimez Dali, allez-y !!!

Pour les autres, tentez l'expérience !!!

vendredi 11 mai 2018

Tout le monde n'aime pas l'Eurovision...

Voici un très bon argumentaire de Philippe Doux-Laplace concernant l'Eurovision. 

"J'ai toujours éprouvé du dégoût pour le concours de l'Eurovision. Le même que pour Claude François. Je n'aime pas les émissions de télé-crochet ni l'amour est dans le pré.
 
Ça ne me fait pas rire. J'aime les choses ridicules malgré elles (comme Cannes) qui ne jouent pas sur le kitsch ( j'ai horreur du kitsch) et la fausse distanciation tout en existant quand même. Ce que je veux dire c'est que je n'aime pas les choses dont on dit qu'elles sont ridicules, qu'on reconnait comme telles mais qu'on fait quand même en prétextant l'humour et le second degré alors qu'en fait on aime ça mais on n'assume pas. Je n'aime pas ce cynisme et cette fuite. Parce qu'à force c'est tout ce qu'on nous propose aujourd'hui et ça ne me fait toujours pas rire.
 
J'aime le mauvais goût quand il est assumé, comme celui de John Waters. Je ne l'aime pas quand il est juste cheap parce que jamais il ne transcende sa position pour devenir quelque chose d'autre.
Je n'aime pas le concours de l'Eurovision parce que surtout toute cette énergie et cet argent dépensé pour faire du mauvais pourrait l'être pour faire du bon. Ce concours perpétue l'idée que l'Europe ne s'y connait pas en musique, on se fout de la gueule des tenues, des brushings, des arrangements etc...alors qu'il existe de vrais artistes à découvrir dans chaque pays mais le concours ne serait plus visuel alors, ce ne serait plus cette perpétuelle nostalgie immonde des années 70 dans lequel ce concours est englué.
 
Comme The Voice et autres, il pourrait être un tremplin pour de vrais artistes mais c'est juste une pièce dans un juke box bloqué en 1978.
 
Je n'aime pas ce concours parce qu'au fond il est raciste, au lieu d'ouvrir les esprits à de nouvelles choses et aux cultures multiples en Europe, il bloque sur les clichés qu'on colle à chaque pays, plus ils sont pauvres et plus c'est drôle n'est-ce pas ?
 
Je n'aime pas les concours, je les déteste en musique encore plus que tout. C'est pas du foot. Je n'aime pas davantage les classements, les guerres imbéciles de fans.
 
Je n'aime pas le concours de l'eurovision parce qu'il est symptomatique des européens, on pourrait faire bien mais on préfère faire moche parce que ça évite la critique étant donné que la critique est implicite dans ce laid. We're in with the joke.
 
J'aime pas quand We're in with the joke parce que c'est une manière de se defiler en ne prenant pas de risques pour défendre ce qu'on aime vraiment au risque de déplaire dans un monde oú tout le monde veut plaire."

lundi 5 février 2018

Cirque plein d'airs

Voici la nouvelle mouture du spectacle des Caramels Fous
Cirque plein d'Airs

Et comme d'hab : A hurler de rire.

Merci les garçons pour ce délicieux moments.
 

vendredi 5 janvier 2018

Joyeux anniversaire Oh Dieu tout puissant !!!

Joyeux anniversaire oh source d'inspiration divine et infinie !!!
Marilyn Manson
5 janvier 2018

mOBSCENE

jeudi 21 décembre 2017

jeudi 14 décembre 2017

La source... Retour à la source.

Voici assurément le déclic, l'illumination intérieure, la source de mon basculement dans le monde qui est toujours le miens aujourd'hui : "Le mouvement gothique".

"A Forest" est LE titre phare de The Cure, il date de 1979 et apparaîtra dans dans l'album "Seventeen Seconds".


Antoine de Caunes invite
The Cure
dans "Chorus"
A Forest
1979

Dans la vidéo ici, vous remarquerez que les paroles originales de l'époque ont été changées depuis.

C'est aussi à cette époque que je tombe amoureux de Simon Gallup...

mercredi 6 décembre 2017

Parlons de choses intéressantes.

C'est aujourd'hui le 117e anniversaire de la plus merveilleuse des sorcières.
Agnes Moorehead
1900-1974
 
La grande Agnes Moorehead n'a pas été que l'inoubliable Endora, elle a tourné avec Orson Welles, Douglas Sirk, John Ford, Robert Aldrich, Nicholas Ray…
 Son homosexualité, toujours officiellement niée, était un secret de polichinelle à Hollywood. Todd Fischer, le fils de l'actrice Debbie Reynolds, a ainsi raconté que sa mère et elle avaient eu une relation amoureuse durant près de quinze ans, jusqu'à la mort d'Agnes en 1974.
Didier Roth-Bettoni